Recherche rapide (aide ?)

Les 3 dernières news...

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Lexique

Qu'en termes choisis les roses, là, sont dites
Berardia lanuginosa

   Comme beaucoup de disciplines, la botanique possède son vocabulaire. Il n'est ni plus simple, ni plus compliqué qu'un autre, mais parfois un peu déroutant. Nous avons essayé de compiler ici certains de ces termes techniques.
   Dans les autres pages du site, vous pouvez obtenir directement la définition d'un mot en passant le pointeur sur celui-ci quand il est souligné de pointillés bleus. Par exemple : Dryade(n.f.) Essence d'ombre à l'état juvénile et à longue durée de vie (ex.: hêtre, sapin...)..
187 définitions trouvées…
Tout|A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z|
A ↑ haut
Abaxial (adj.) Situé du côté opposé à l'axe.
Syn.: ventral, antérieur.
Contraire : adaxial, dorsal, postérieur.
 
Absorbant (Poil) (adj.) Pour qualifier une cellule épidermique à rôle d'absorption, allongée en poil, portée par la racine jeune.  
Abyssale (Station) (adj.) Se dit d'une station de basse altitude ayant un climat local nettement plus froid que le climat régional et permettant, de ce fait, la survie d'espèces de haute montagne en dehors de leur aire principale.  
Acaule (adj.) Se dit d'une plante sans tige aérienne apparente ou à tige si courte que les feuilles semblent naître de la racine (ex.: violette odorante, gentiane acaule).
Contraire : caulescent.
 
Accomodat (n.m.) Plante présentant des modifications phénotypiques (morphologiques) qui résultent de l'action de facteurs écologiques. Ces modifications ne sont pas génétiquement transmissibles (ex.: populations d'arbres d'une même espèce mais dont la dimension des feuilles diffère suivant qu'ils poussent à l'ombre ou en plein soleil).  
Accrescent (adj.) Se dit d'un organe continuant à s'accroître après la floraison (ex. des pétales accrescents poursuivent leur croissance après la floraison).  
Achaine (n.m.) Fruit sec, indéhiscent, à 1 seule graine libre, c'est à dire n'adhérant pas au péricarpe.
Syn.: achène, akène.
 
Achène (n.m.) Fruit sec, indéhiscent, à 1 seule graine libre, c'est à dire n'adhérant pas au péricarpe.
Syn.: achaine, akène.
 
Achlamydé (adj.) Sans périanthe, c'est à dire sans corolle, ni calice.
Syn.: apérianthé.
 
Aciculaire (adj.) En forme d'acicule. Par extension, se dit d'une feuille linéaire, raide et aiguë comme une aiguille (pins).  
Acicule (n.m.) Petit aiguillon délicat, ordinairement droit, qui recouvre certains organes.  
Acide (adj.) De pH < 7 (souvent même < 5). Qualifie un sol sans calcaire. Certaines tourbes, la terre de bruyère où la décomposition de l'humus est très lente. Plus généralement, qualifie un sol pauvre en cations, notamment en calcium et magnésium, d'un pH inférieur à 7 et même beaucoup moins dans les podzols et les tourbières à Sphaignes.
Contraire : alcalin, basique.
 
Acidicline (adj.) Pour qualifier des plantes se développant sur des sols à tendance acide.  
Acidiphile (adj.) Qualifie une plante ou groupement végétal localisé plus ou moins exclusivement sur les sols acides (pH souvent < 5).
Syn.: acidophile (mais terme plutôt utilisé en cytologie), calcifuge.
 
Acidophile (adj.) Littéralement "qui aime l'acidité". Plutôt utilisé en cytologie, il peut qualifier une plante ou un groupement végétal localisé plus ou moins exclusivement sur les sols acides.
Syn.: acidiphile, calcifuge.
 
Acladium (n.m.) Chez les Hieracium, pédoncule du capitule terminal.  
Acotylédone (n.f., adj.) Sans cotylédons et se reproduisant par des spores.
ex.: fougères, prêles, lycopodes.
Syn.: cryptogame.
 
Acrofuge (adj.) Pour une progression du sommet vers la base de l'axe (ex.: l'ouverture des fleurs d'Orchis simia se fait depuis le sommet vers la base de l'inflorescence).
Syn.: basifuge.
Contraire : acropète, basipète.
 
Acropète (adj.) Pour une progression de la base vers le sommet de l'axe (ex.: l'ouverture des fleurs depuis la base vers le sommet de l'inflorescence).
Syn.: basipète.
Contraire : acrofuge, basifuge.
 
Acroscopique (adj.) Chez les fougères et les Apiacées, partie des pennes ou des pinnules tournée vers l'apex de la fronde ou de la feuille.
Contraire : basiscopique.
 
Actinomorphe (adj.) Se dit d'une fleur (ou d'un ensemble d'organes homologues dans une fleur) présentant une symétrie radiale.
Syn.: régulier(e).
Contraire : zygomorphe.
 
Aculéole (n.m.) Aiguillon minuscule.  
Acumen (n.m.) Pointe fine terminant un organe (une feuille, un pétale…).  
Acuminé (adj.) Qualifie un organe dont le sommet se termine brusquement en acumen, c'est à dire en pointe allongée et effilée.  
Acuolaire (adj.) En forme de très petit aiguillon (aculéole).  
Adaptation (n.f.) Ensemble des caractères génétiques (héréditaires), morphologiques, anatomiques et/ou physiologiques permettant à une espèce de supporter les contraintes écologiques d'un milieu déterminé.  
Adaxial (adj.) Situé du côté de l'axe.
Syn.: dorsal, postérieur.
Contraire : abaxial, ventral, antérieur.
 
Adhérent (adj.) Pour un organe attaché à un autre et faisant corps avec lui. Se dit d'un ovaire placé au-dessous du calice et des autres parties de la fleur.  
Adné (adj.) Se dit d'un organe qui adhère à un autre par union des tissus superficiels au cours de son développement (ex. filets des étamines soudés à la base de la corolle des orobanches).  
Adret (n.m.) En montagne, versant ensoleillé d'une vallée, exposé au sud.
Syn.: soulane.
Contraire : ubac.
 
Adventice (n.f., adj.) Qualifie une plante étrangère à une aire donnée qui, introduite dans celle-ci, souvent en milieu cultivé, y reste éphémère, ne s'intègrant pas à la végétation locale. Une adventice historique est une plante adventice qui n'a pas été revue depuis de nombreuses années, la cause de son apparition ayant généralement disparu : activité révolue (lavoirs à laine), usage de la plante abandonné, équipement transformé (anciens ports), modification des moyens de communication... Les messicoles sont parfois (mal) appelées adventices des moissons (Reduron 2007).
Voir aussi : naturalisé, subspontané.
 
Adventif, adventive (adj.) Se dit de racines qui prennent naissance directement sur la tige (ex.: lierre, fraisier...) ou d'un organe apparu secondairement à un endroit où, habituellement, ce type d'organe ne se trouve pas.  
Aérien (adj.) Se développant au-dessus de la surface du sol.
Syn.: épigé.
Contraire : souterrain.
 
Aérifère (adj.) Qui contient de l'air.  
Aérohalophile (adj.) Qualifie les végétaux supportant l'exposition aux embruns salés.  
Aéropalynologie (n.f.) Étude des pollens en suspension dans l'air.  
aff. (abrev.) Pour affine = rapproché de.
L'identité des échantillons ou des individus à partir desquels ce nom est recensé n'est pas sûre à 100 % (ex.: Agave aff. vernae Berger).
 
Affine (adj.) Voisin, ressemblant. Se dit d'une unité taxonomique proche d'une autre ou exprime l'affinité unissant ces deux unités.  
Affinité (n.f.) Relation de ressemblance entre deux individus ou deux taxons.  
Agamospermie (n.f.) Production de graines viables sans intervention de la sexualité. Malgré l'apparence, c'est une multiplication végétative.  
Agrégat (n.m.) À l'intérieur d'un genre, ensemble, sans valeur nomenclaturale, d'espèces ou de sous-espèces réunies par commodité car elles présentent d'assez nombreuses ressemblances morphologiques.
Syn.: groupe (pour certains botanistes), espèce collective.
 
Aigrette (n.f.) Faisceau ou couronne de poils ou de soies terminant certains fruits ou certaines graines (ex.: pissenlit et nombreuses autres Composées).  
Aigu (adj.) Dont le sommet se rétrécit insensiblement en pointe ; pointu.  
Aiguille (n.f.) Nom donné aux feuilles des conifères.  
Aiguillon (n.m.) Piquant (poil lignifié) naissant de l'écorce et se détachant sans déchirer le bois (à la différence de l'épine) (Coste) ; structure piquante produite par les tissus superficiels d'un organe (A. Raynal-Roques) (ex. Les aiguillons des rosiers, du gratteron).  
Aiguillonné (adj.) Pourvu d'aiguillons.  
Ailé (adj.) Muni d'une ou plusieurs membranes étalées (ailes).
Contraire : aptère.
 
Aile (n.f.) Membrane mince ou foliacée qui borde ou prolonge certains organes (tige, graine…) ; nom donné aux pétales latéraux de certaines fleurs (Fabacées, polygales).  
Aire (n.f.) Territoire continu ou discontinu, comprenant l'ensemble des localités où se rencontre un taxon ou un groupement végétal (ex.: aire atlantique, arctico-alpine, circum-polaire, eurasiatique, méditerranéenne...). L'aire d'une espèce est dite disjointe lorsque ses populations sont isolées géographiquement. Cette disjonction peut être d'origine historique (changements climatiques, tectonique et géologie) ou humaine (destruction de milieux). On parle d'aire continue pour une espèce dont les populations sont réparties dans un ensemble géographique d'un seul tenant.  
Aisselle (n.f.) Intérieur de l'angle aigu formé par une feuille insérée sur une tige. L'aisselle est orientée vers le haut de la tige.  
Akène (n.m.) Fruit sec, indéhiscent, à 1 seule graine libre, c'est à dire n'adhérant pas au péricarpe.
Syn.: achaine, achène.
 
Albinique (adj.) Pour des formes anormalement (génétiquement) hypochromes.  
Albinisme (n.m.) Phénomène de décoloration de certains organes (corolle le plus souvent) ou de la plante entière.  
Albumen (n.m.) Tissu chargé de réserves, généralement triploïde et issu d'une fécondation, contenu dans la plupart des graines, au moins au début de leur développement. « Certains auteurs modernes commettent l'erreur de l'appeler endosperme, confusion regrettable » (A. Raynal-Roques).  
Albuminé (adj.) Qui contient un albumen (ex. graine albuminée).  
Alcalin (Sol) (adj.) Se dit d'un sol dont le pH est supérieur à (6)7.
Contraire : acide, voire neutre.
 
Aliforme (adj.) En forme d'aile.  
Allélotriche (adj.) Qualifie une tige ou un rameau ne portant des poils que sur deux faces opposées.  
Alliance (n.f.) Unité phytosociologique rassemblant plusieurs associations végétales apparentées (ex.: alliance du Fagion sylvaticae).  
Allochorie (n.f.) Dissémination des diaspores par un vecteur quelconque (vent, animaux, courant d'eau), autre que le végétal lui-même.  
Allogame (adj.) Qualifie le transport et le dépôt de pollen, aboutissant à la fécondation, entre des fleurs portées par des individus différents .
Contraire : autogame (autofécondation au sein d'une même fleur).
 
Allogamie (n.f.) Mode de fécondation par transport et dépôt de pollen entre des fleurs portées par des individus différents.
Contraire : autogamie.
 
Allopatrique (adj.) Se dit d'espèces (ou de populations) habitant, à l'état naturel, des régions différentes.
Contraire : sympatrique.
 
Alloploïde (Espèce) (adj.) Pour une plante présentant un doublement du stock chromosomique d'un hybride. Ce phénomène (Alloploïdie), naturel ou provoqué expérimentalement, permet la fertilité du taxon ainsi formé, qui peut constituer une nouvelle espèce.
Syn.: amphiploïde.
Complément : autoploïde.
 
Allopolyploïde (adj.) Pour un organisme issu de croisements et conservant les stocks chromosomiques des espèces parentes.  
Allotétraploïde (adj.) Pour un organisme issu d'un croisement (ou d'une fécondation sans réduction chromatique) et conservant les stocks chromosomiques des parents. 2n = 2x + 2y (x et y étant les nombres de base des parents).  
Alluvial (adj.) Relatif aux vallées fluviales (où se déposent les alluvions).  
Alpien (adj.) Qualifie une espèce ou un groupement végétal qui pousse dans les Alpes, quelle que soit l'altitude.
Rq.: Alpin qualifie l'étage de végétation compris entre la limite supérieure naturelle de la forêt (2200 à 2500 m suivant la latitude) et la disparition de la végétation liée au froid ou à la présence de neiges éternelles.
 
Alpin (adj.) Relatif à l'étage de végétation compris entre la limite supérieure naturelle de la forêt (2200 à 2500 m suivant la latitude) et la disparition de la végétation liée au froid ou à la présence de neiges éternelles.
Rq.: Alpien qualifie une espèce ou un groupement végétal qui pousse dans les Alpes, quelle que soit l'altitude.
 
Alternatif (Nom) (adj.) Abrégé en nom. alt. : en nomenclature, utilisé derrière un binome lorsque deux noms sont proposés pour un même taxon.  
Alterne (adj.) Pour qualifier la disposition d'organes (feuilles, fleurs, épillets…) insérés un à un à des hauteurs différentes sur la tige ou les rameaux. Plus largement, définit la disposition d'organes homologues insérés successivement un à un, à des niveaux différents le long d'un axe.  
Alternipétale (adj.) Pour une disposition où les étamines alternent avec les pétales.
Contraire : oppositipétale.
 
Alternisépale (adj.) Pour une disposition où les étamines alternent avec les sépales.
Contraire : oppositisépale.
 
Alticole (adj.) D'altitude.  
Alvéolé (adj.) Marqué d'alvéoles, petites fossettes plus ou moins anguleuses.  
Ambigu (Nom) (adj.) En nomenclature, nom ambigu (nomen ambiguum abrégé en nom. ambig.), source de confusion, à rejeter.  
Amentifère (adj.) Qui porte des chatons.  
Amphi-atlantique (adj.) Pour une large répartition atlantique comprenant l'Amérique-du-Nord et l'Europe.  
Amphibie (adj.) Pour des plantes qui supportent des alternances de submersion et d'exondation.  
Amphicarpie (n.f.) Mode de fructification dans lequel une partie des semences est produite dans le sol.  
Amphimixie (n.f.) Reproduction sexuée.
Contraire : apomixie.
 
Amphiploïde (Espèce) (adj.) Pour une plante possédant un génome résultant du doublement du stock chromosomique d'un hybride. Ce phénomène (Amphiploïdie), naturel ou provoqué expérimentalement, permet la fertilité du taxon ainsi formé, qui peut constituer une nouvelle espèce.
Syn.: alloploïde.
 
Amplexicaule (adj.) Qualifie une feuille, une bractée, un pétiole… à base élargie embrassant plus ou moins la tige qui le porte.  
Amyloplaste (n.m.) Plaste (vacuole au sein d'une cellule) spécialisé dans l'accumulation d'amidon résultant de la photosynthèse.  
Anastomosé (adj.) Formant un réseau (ex : des nervures se réunissant entre elles en réseau par leur sommet).  
Anastomose (n.f.) Réseau formé par la réunion d'éléments linéaires (ex. nervures, canaux).  
Anatrope (adj.) Pour un ovule (et la graine qui en résulte) sur lequel le hile et le micropyle sont proches l'un de l'autre.  
Ancipité (adj.) Comprimé et à bords plus ou moins tranchants comme un glaive à deux tranchants (ex.: la tige de Poa compressa).  
Androcée (n.f.) Partie mâle de l'appareil reproducteur constitué de l'ensemble des étamines et staminodes.  
Androgyne (adj.) Qualifie un épi ou une inflorescence où fleurs mâles et femelles sont portées par le même pédoncule.
Syn.: monoïque.
 
Androgynophore (n.m.) Petit axe portant, au-dessus du périanthe, l'ensemble de l'androcée et du gynécée (ex.: fleur de la passion).  
Andromonoïque (adj.) Qualifie une plante portant à la fois des fleurs hermaphrodites et monoïques.  
Anectolème (adj.) Se dit d'une corolle bilabiée à gorge ouverte. La lèvre inférieure est étalée à l’épanouissement, divergeant au moins à 45° de la supérieure dès sa base.
Contraire : cléistolème.
 
Anémochorie (n.f.) Mode de dissémination des diaspores par le vent.  
Anémogame (adj.) Qualifie le transport du pollen par le vent.
Syn.: anémophile.
 
Anémogamie (n.f.) Mode de pollinisation dans lequel le pollen est transporté par le vent jusqu'à la fleur à féconder.
Syn.: anémophilie.
 
Anémophile (adj.) Qualifie le transport du pollen par le vent.
Syn.: anémogame.
 
Anémophilie (n.f.) Mode de pollinisation dans lequel le pollen est transporté par le vent jusqu'à la fleur à féconder.
Syn.: anémogamie.
 
Aneuploïdie (n.f.) État d'une plante dans laquelle le nombre de chromosomes n'est pas un multiple entier du nombre de chromosomes constituant le génome de base. Un chromosome de certaines paires manque (le nombre de chromosomes n'est pas un multiple de n).  
Angiosperme (n.f. et adj.) Plante à ovules et graines renfermées dans un ovaire ou péricarpe.  
Anguleux (adj.) Pour un organe allongé prismatique (à section nettement polygonale).  
Angustisepté (adj.) Pour un organe dissymétrique dont la cloison interne est courte, perpendiculaire à son plan d'aplatissement (ex.: silicule de la bourse à pasteur).
Contraire : latisepté.
 
Anisophyllie (n.f.) Présence de deux feuilles d'aspect différent à partir d'un même nœud.  
Anmoor (n.m.) Type d'humus formé en anaérobiose non permanente, constitué d'un mélange intime de matière minérale (à dominante argileuse) et de matière organique bien humifiée, noir, très plastique et assez épais.  
Anneau mécanique (n.m.) Chez certaines fougères, ensemble de cellules aux parois épaissies jouant un rôle dans l'ouverture du sporange (et l'identification).  
Annuelle (adj.) Pour une plante qui germe, se développe, fructifie, sème ses graines et meurt dans une même année végétative. Les annuelles sont forcément monocarpiques (ne fleurissent qu'une fois). Leur durée de vie peut aller de quelques semaines à quelques mois. Les annuelles d'hiver germent à l'automne, puis fleurissent et fructifient au printemps suivant.  
Antérieur (adj.) Pour un organe situé du côté opposé à l'axe.
Syn.: abaxial, ventral.
Contraire : adaxial, dorsal, postérieur.
 
Anthèle (n.f.) Cyme dont les rameaux primaires décroissent régulièrement de l'extérieur vers l'intérieur.  
Anthère (n.f.) Partie terminale renflée de l'étamine renfermant le pollen.  
Anthèse (n.f.) État de la floraison correspondant à l'émission de pollen. Couvre toute la floraison au sens usuel du terme.  
Anthocyané (adj.) Coloré en rouge, bleu ou pourpre par des pigments.  
Anthocyanes (n.f.) Pigments végétaux donnant, suivant le pH, la plupart des colorations bleues, rouges ou pourpres.  
Anthode (n.f.) Inflorescence réunissant des petites fleurs sessiles (fleurons ou fleurettes) goupées sur un réceptacle et mimant souvent une fleur (ex.: Astéracées).
Syn.: calathide, capitule.
 
Anthophore (n.m.) Axe portant corolle, androcée et gynécée au-dessus du calice. Surtout utilisé pour les Silene.  
Anthropique (adj.) Qui est lié ou qui a trait à l'activité humaine. Action de l'homme sur les milieux naturels, directement (pollutions, cultures, drainage, irrigation, fauche...) ou par l'intermédiaire de ses troupeaux (facteurs anthropozoogènes).  
Anthropochore (adj.) Se dit d'une plante disséminée par l'Homme.  
Anthropochorie (n.f.) Mode de dissémination des diaspores par l'homme et ses activités, généralement de façon involontaire.  
Anthropogène (adj.) Engendré par les activités humaines.  
Anthropophile (adj.) Favorisé par les activités humaines.  
Anthropophyte (n.f.) Plante commensale de l'homme, propagée (involontairement) par les activités humaines.  
Anthropozoogène (adj.) Qualifie une action indirecte de l'homme sur les milieux naturels par l'intermédiaire de ses troupeaux.  
Antiligule (n.f.) Chez les Carex et les graminées, petit appendice situé à la jonction entre le limbe et la gaine des feuilles et opposé à la ligule par rapport à la tige.  
Antipode (n.f.) Cellule (haploïde) du sac embryonnaire. Les antipodes (au nombre de 3 ou plus) sont situées au pôle opposé au micropyle.  
Antrorse (adj.) Dirigé vers le haut, l'avant, l'apex (ex.: les aiguillons du grateron Galium aparine).  
Aoûté (adj.) Se dit d'un rameau jeune qui s'est lignifié au cours de l'été.  
Apérianthé (adj.) Sans périanthe : ni corolle, ni calice.
Syn.: achlamydé.
 
Aperture (n.f.) Zone amincie, de forme définie, de l'exine du grain de pollen.  
Apétale (n.f. et adj.) Pour une fleur dépourvue de pétales.  
Apex (n.m.) Sommet, extrémité.  
APG Angiosperm Phylogeny Group. Groupe de botanistes et d'universités qui travaillent sur la phylogénétique végétale permettant de retracer l'évolution des espèces végétales.  
Aphylle (adj.) Plante ou tige dépourvue (ou apparemment dépourvue) de feuilles.  
Aphyllopode (adj.) Qualifie un groupe informel de Hieracium (épervières) ne présentant pas de feuilles basales vertes à la floraison (les autres groupes basés sur les feuilles de la base de la tige sont les phyllopodes, hypophyllopodes et pseudophyllopodes).  
Apical (adj.) Situé au sommet (à l'apex) d'un organe.  
Apiculé (adj.) Pour un organe dont le sommet se rétrécit brusquement en pointe courte, aiguë, peu consistante, prolongeant abruptement une nervure.  
Apocarpe (adj.) Caractérise un fruit composé de carpelles indépendants les uns des autres, ou d'un seul carpelle.  
Apoendémisme (n.m.) Spéciation qui, réalisée dans un territoire donné et impliquant un phénomène de polyploïdisation, conduit à l’apparition d’un ou plusieurs taxons endémiques.  
Apogame (adj.) Qualifie la possibilité de formation de semences fertiles sans fécondation.
Syn.: apomictique.
 
Apogamie (n.f.) Formation de semences fertiles sans fécondation. C'est un cas particulier de parthénogénèse.
Syn.: apomixie (pour certains auteurs).
 
Apomixie (n.f.) Multiplication végétative des plantes, quel qu'en soit le processus, mais sans intervention de la sexualité.
Contraire : amphimixie.
 
Apophyse (n.f.) Protubérance sur le dos des écailles des cônes des gymnospermes.  
Appareil vasculaire (n.m.) Appareil conducteur de la sève parcourant tout l'organisme des végétaux supérieurs.  
Appareil végétatif (n.m.) Ensemble des organes et structures d'un végétal, à l'exclusion de ceux qui sont en relation avec la reproduction sexuée.  
Appendice (n.m.) Partie accessoire à quelque organe.  
Appendiculé (adj.) Muni d'appendices.  
Appliqué (adj.) Pour un appendice qui se tient couché sur la surface qui le porte.  
Apprimé (adj.) Pour un organe appliqué sur un autre, mais sans y adhérer.  
Aquifère (adj.) Qualifie un organe ou un tissu gorgé d'eau.  
Aranéeux (adj.) Qualifie un enchevètrement de poils mous et fins entrecroisés comme les fils d'une toile d'araignée.  
Arbre (n.m.) Végétal ligneux, à tige simple et nue à la base, comprenant donc un tronc et une cime, pouvant atteindre plus de 7 m de hauteur.  
Arbrisseau (n.m.) Végétal ligneux à tige naturellement ramifiée dès la base et peu élevée (FFF). Petit arbre de 1 à 5 m, à tige se ramifiant ordinairement dès la base (Coste pour qui arbuste et arbrisseau sont synonymes).  
Arbuste (n.m.) Végétal ligneux à tige simple et nue à la base, n'atteignant pas 7 m à l'état adulte (FFF).
Petit arbre de 1 à 5 m, à tige se ramifiant ordinairement dès la base (Coste pour qui arbuste et arbrisseau sont synonymes).
 
Archégone (n.m.) Organe en forme de bouteille, formé d'une couche de cellules haploïdes. Il est porté par un gamétophyte. Il contient un gamète femelle (oosphère) dans sa partie ventrale renflée. L'archégone est un gamétange.  
Archéophyte (n.m. et adj.) Plante accompagnant les cultures depuis la préhistoire (ou introduite avant l'an 1500 dans une autre acception).  
Arctico-alpin (adj.) Pour une aire disjointe comprenant les zones arctiques et les hautes montagnes de la zone tempérée.  
Arénicole (adj.) Qualifie une espèce qui affectionne les arènes (sables granitiques). Par extension : végétation silicicole.).  
Aréole (n.f.) Zone arrondie entourant un orifice. Chez les Cactées sans feuilles, il s'agit d'un organe spécial (comprenant un bourgeon, un 'œil', caractéristique de cette famille, portant souvent des groupes de glandes, d'aiguillons et de poils, et donnant naissance à des tiges ou des fleurs).  
Arête (n.f.) Pointe filiforme, raide, prolongeant abruptement un organe.  
Argilicole (adj.) Pour une plante poussant dans les sols argileux.  
Arille (n.f.) Expansion charnue du funicule (situé à la base de l'ovule) enveloppant plus ou moins la graine. Cela ressemble à un fruit, mais ce n'est pas un fruit (un fruit véritable résulte de la transformation de l'ovaire après la fécondation). Par extension, fruit composé de la graine ± recouverte par l'arille s.s. (ex.: fusain, If).  
Aristé (adj.) Prolongé par une arête.
Contraire : mutique.
 
Aromatique (adj.) Qui exhale une odeur agréable en libérant des produits volatils (ex.: de nombreuses labiées : thym, sarriette, romarin…).  
Article (n.m.) Partie d'organe comprise entre deux étranglements ou deux articulations.  
Articulé (adj.) Pour un organe formé d'articles, éléments successifs séparés les uns des autres par une zone retrécie, dilatée ou fragile (ex.: silique articulée).  
Ascendant (adj.) Pour une tige, un rameau, étalé à la base, puis redressé.  
Ascendante (Sève) (n.f.) Solution aqueuse de substances minérales et azotées puisée dans le sol par les racines et acheminée dans tout l'organisme par les vaisseaux.
Syn.: sève brute.
 
Ascidie (n.f.) Organe creux en forme d'urne ou de cornet.  
Association végétale (n.f.) Unité de base de la classification phytosociologique correspondant à un groupe de plantes se développant ensemble dans les mêmes conditions écologiques.  
Asymétrique (adj.) Sans aucune symétrie, ni par rapport à un plan, ni par rapport à un axe.  
Atélochorie (n.f.) Dissémination des diaspores à proximité immédiate de la plante mère.  
Atlantique (adj.) Pour un territoire biogéographique de la façade ouest de l'Europe caractérisé par la présence d'espèces ou de groupements végétaux particuliers (également qualifiés d'atlantiques). Qualifie les plantes dont l'aire de répartition est centrée sur les côtes atlantiques de l'Europe.  
Atténué (adj.) Qui diminue insensiblement de largeur ou d'épaisseur, soit à la base soit au sommet.  
Aubier (n.m.) Bois périphérique d'un tronc d'arbre. C'est le plus jeune, riche en eau, tendre et de couleur claire. Ses vaisseaux sont fonctionnels.  
auct. non (abrév.) Pour auctorum non. Suivi d'un nom d'auteur, signifie que ce nom de taxon est ou a été utilisé dans un autre sens (ex.: dans la synonymie d'Aquilegia reuteri, Aquilegia bertolonii auct. non Schott, signifie que certains auteurs désignaient sous le nom d'Aquilegia bertolonii des plantes qui se rapportent actuellement à Aquilegia reuteri et non au "vrai" Aquilegia bertolonii décrit par Shott.  
Auriculé (adj.) Se dit d'un organe plan muni à la base de 2 lobes ou oreillettes (auricules) qui le prolongent de part et d'autre de son insertion.  
Auricule (n.m.) Appendice prolongeant un organe de part et d'autre de son insertion.  
Autofécondation (n.f.) Fécondation entre un ovule et le pollen produits par le même individu.  
Autofertile (n.f.) Capable de donner des semences fertiles après autogamie ou géitonogamie.
Syn.: autogame.
 
Autogame (adj.) Qualifie la fécondation d'une fleur par son propre pollen. On précise parfois "autogamie stricte" pour la différencier de la géitonogamie. Une plante autogame peut malgré tout nécessiter l'action des insectes pour le transport des pollens (autogamie entomophile).
Contraire/complément : allogamie (fécondation entre deux fleurs portées par des pieds différents) ; géitonogamie (fécondation entre deux fleurs portées par le même pied).
 
Autogamie (n.f.) Fécondation d'une fleur par son propre pollen. On précise parfois "autogamie stricte" pour la différencier de la géitonogamie. Une plante autogame peut malgré tout nécessiter l'action des insectes pour le transport des pollens (autogamie entomophile).
contraire/complément : Allogamie (fécondation entre deux fleurs portées par des pieds différents), Géitonogamie (fécondation entre deux fleurs portées par le même pied).
 
Autoploïde (Espèce) (adj.) Qualifie la multiplication spontanée ou expérimentale du stock chromosomique d'une plante dont résulte un génome à n x 2n chromosomes (4n : plante tétraploïde, 6n hexaploïde…).  
Autoploïdie (n.f.) Multiplication spontanée ou expérimentale du stock chromosomique d'une plante dont résulte un génome à n x 2n chromosomes (4n : plante tétraploïde, 6n : plante hexaploïde).  
Autostérile (adj.) Pour une plante chez laquelle l'autofécondation est rendue impossible par divers mécanismes biochimiques au niveau du stigmate (inhibition de la germination du grain de pollen), ou de l'ovule (le grain de pollen germe, mais il n'y a pas de fécondation).  
Autotrophe (adj.) Définit un organisme qui synthétise ses substances organiques à partir des éléments minéraux de l'environnement. Un tel organisme est capable de réaliser la totalité de son cycle vital en utilisant uniquement de l'eau, du dioxyde de carbone et des ions minéraux pour la fabrication de la matière organique qui le constitue. Chez les plantes supérieures, l'autotrophie est liée à la présence de pigments qui captent l'énergie lumineuse et la rendent disponible pour la synthèse de la matière organique (photosynthèse).
Contraire : hétérotrophe.
 
Autotrophie (n.f.) Mode de vie d'un organisme qui synthétise ses substances organiques à partir des éléments minéraux de l'environnement. Un tel organisme est capable de réaliser la totalité de son cycle vital en utilisant uniquement de l'eau, du dioxyde de carbone et des ions minéraux pour la fabrication de la matière organique qui le constitue. Chez les plantes supérieures, l'autotrophie est liée à la présence de pigments qui captent l'énergie lumineuse et la rendent disponible pour la synthèse de la matière organique (photosynthèse).
Contraire : hétérotrophie.
 
Axe (n.m.) Organe (tige, rameau, racine) sur lequel s'insèrent d'autres organes semblables à lui ou différents (les fleurs, les fruits, les pédicelles, etc).  
Axe primaire (n.m.) Axe principal portant des axes homologues apparus postérieurement.  
Axillaire (adj.) Placé à l'aisselle d'une feuille, d'une bractée, d'un rameau.  

187 définitions trouvées…
Tout|A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z|