Recherche rapide (aide ?)

Les 3 dernières news...

Mentions légales

Les données mises en forme dans cet Atlas en ligne (carte, textes, graphiques...) ne peuvent être utilisées ou reproduites sans l'accord explicite d'INFLORALHP.

Les photos et illustrations de cet Atlas en ligne sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sauf indication contraire, elles peuvent être utilisées suivant les conditions de la licence Creative Common CC-CY-NC-SA (citation de l'auteur - pas d'utilisation commerciale - partage dans les mêmes conditions).



Lexique

Qu'en termes choisis ces choses-là sont dites
Berardia lanuginosa

   Comme beaucoup de disciplines, la botanique possède son vocabulaire. Il n'est ni plus simple, ni plus compliqué qu'un autre, mais parfois un peu déroutant. Nous avons essayé de compiler ici certains de ces termes techniques.
   Dans les autres pages du site, vous pouvez obtenir directement la définition d'un mot en passant le pointeur sur celui-ci quand il est souligné de pointillés bleus. Par exemple : Dryade(n.f.) Essence d'ombre à l'état juvénile et à longue durée de vie (ex.: hêtre, sapin...)..
152 définitions trouvées…
Tout|A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z|
P ↑ haut
p.p. (abrév.) Pour pro parte = en partie : après le nom d'un taxon, signifie que seule une partie de l'acception originale est prise en compte.  
Paillette (n.f.) Petite lame scarieuse accompagnant les fleurons sur les réceptacles de plusieurs plantes composées.  
Palais (n.m.) Renflement fermant plus ou moins la gorge de quelques corolles irrégulières (ex.: muflier).  
Paléacé (adj.) Présentant des paillettes.  
Paléobotanique (n.f.) Étude des plantes fossiles.  
Paléoclimatologie (n.f.) Étude des climats ayant régné au cours des périodes géologiques.  
Paléoécologie (n.f.) Étude des conditions écologiques ayant régné sur Terre au cours des périodes géologiques.  
Paléotempéré (adj.) Pour une zone géographique couvrant le continent eurasiatique l'Afrique-du-Nord.  
Paléotropicale (adj.) Pour la zone tropicale de l'Afrique et de l'Asie.  
Palmatifide (adj.) Pour un organe (feuille le plus souvent) à divisions palmées atteignant environ la moitié de la longueur de ses rayons.  
Palmatilobé (adj.) Pour un organe (feuille le plus souvent) à divisions palmées assez profondes, mais n'atteignant pas la moitié de sa longueur de ses rayons.  
Palmatipartite (adj.) Pour un organe (feuille le plus souvent) à divisions palmées assez profondes atteignant plus ou moins les trois-quarts de la longueur de ses rayons.  
Palmatiséqué (adj.) Pour un organe palmé profondément découpé en segments à peine soudés à la base ou complètement distincts.  
Palmé (adj.) À divisions, nervures, divergentes à partir de la base, rappelant une main ouverte ou une patte d'oie.  
Palynologie (n.f.) Étude des pollens et des spores des plantes actuelles ou fossiles.  
Panduriforme (adj.) Échancré sur les côtés en forme de violon.  
Panicule (n.f.) Type d'inflorescence dans laquelle les axes secondaires (portant les fleurs), plus ou moins ramifiés, sont de longueur décroissante de la base au sommet.  
Pantropical (adl.) Pour un territoire couvrant la zone tropicale de l'Eurasie, de l'Afrique et de l'Amérique.  
Papilionacée (adj.) Qualifie une corolle irrégulière, composée de 5 pétales inégaux, 1 étendard dorsal, 2 ailes latérales et 1 carène formée de 2 pétales ventraux plus ou moins soudés (ex.: fleurs des légumineuses).  
Papille (n.f.) Petite rugosité conique ou granuleuse.  
Papilleux (adj.) Couvert de papilles.  
Pappus (n.m.) Bourrelet, couronne d'écailles ou aigrette de poils qui surmonte un akène (chez les Composées).  
Papyracé (adj.) Sec, mince, membraneuse comme un papyrus.  
Paraclimax (n.m.) État d'équilibre d'une végétation dans lequel la ou les espèces structurante(s) est(sont) remplacée(s) par d'autres.  
Parapatrique (adj.) Se dit de taxons à aire de répartition différente mais présentant un(des) point(s) de contact.  
Paraphyse (n.f.) Chez certaines fougères, poil correspondant à des sporanges stériles (ex.: Polypodium).  
Parasite (adj. et m) - Désigne un organisme tirant par un contact permanent et intime sa nourriture d'un autre être vivant (nommé hôte), soit en totalité (holoparasite), soit en partie (hémiparasite).  
Parcheminé (adj.) Pour une structure plane coriace, épaisse, non verte.  
Parenchyme (n.m.) Tissu homogène, vivant, développé en trois dimensions, à cellules relativement peu différenciées.  
Paripenné (adj.) Pour un organe plan, composé à divisions pennées, ayant un nombre pair de segments.
Contraire : imparipenné.
 
Partition (n.f.) Division (ex.: les feuilles en -partit).  
Pauciflore (adj.) Ne portant qu'un petit nombre de fleurs.  
Pectiné (adj.) À divisions étroites et opposées sur deux rangs comme les dents d'un peigne.  
Pédalé (adj.) Pour un organe plan divisé en segments ± parallèles, le moyen libre, les latéraux plus ou moins longuement unis à la base (ex.: la feuille de l'hellébore).  
Pédicellé (adj.) Porté par un pédicelle.
Contraire : sessile.
 
Pédicelle (n.m.) Pédoncule d'une fleur (puis du fruit) ou d'un épillet.  
Pédonculé (adj.) Porté par un pédoncule.
Contraire : sessile.
 
Pédoncule (n.m.) Support d'une ou plusieurs fleurs ; rameau spécialisé qui porte une fleur unique ou une inflorescence.  
Pellucide (adj.) Incolore et transparent.  
Pelouse (n.f.) Peuplement végétal héliophile formé de végétaux de petite taille (< 25 cm), en majorité herbacés, sur des substrats secs, plus rarement humides, éventuellement pacagés par des ovins. Nom couramment donné aux prairies dont la végétation est naturellement rase.  
Pelté (adj.) Orbiculaire et fixé par le centre.  
Pennatifide (adj.) Pour un organe penné à lobes atteignant à peu près la moitié de sa demi-largeur.  
Pennatilobé (adj.) Pour un organe penné à lobes n'atteignant pas la moitié de sa demi-largeur.  
Pennatipartit (adj.) Pour un organe penné à lobes atteignant à peu près les trois-quarts de sa demi-largeur.  
Pennatiséqué (adj.) Pour un organe penné à lobes atteignant ou presque sa demi-largeur (la nervure médiane dans le cas d'une feuille).  
Penné (adj.) Pour un organe divisé dont les lobes sont disposés de chaque côté comme les arêtes d'un poisson.  
Penne (n.f.) Division primaire des frondes (feuilles) des fougères.  
Pentamère (adj.) À 5 divisions ou parties. Se dit d'une fleur (ou d'un cycle d'une fleur) dont les organes homologues sont au nombre de 5 (ou d'un multiple de 5).  
Pérennant (adj.) Qui peut vivre plusieurs années.
Syn.: vivace.
 
Pérenne (adj.) Qui peut vivre plusieurs années.
Syn.: vivace.
 
Perfoliée (adj.) Pour une feuille embrassante dont les oreillettes sont soudées (la tige semble alors traverser la base de la feuille).  
Périanthe (n.m.) Ensemble des enveloppes (généralement au nombre de deux, corolle de pétales et calice de sépales) entourant les organes sexuels de la fleur (pistil et étamines).  
Péricarpe (n.m.) Enveloppe du fruit provenant des parois de l'ovaire.  
Péricline (n.m.) Réunion de bractées, verticillées ou imbriquées, insérées à la base d'une ombelle, d'un involucre ou de toute autre inflorescence.
syn.: Involucre.
 
Périgone (n.m.) Ensemble des tépales (les pétales et sépales) quand ceux-ci sont de structure identique : monochlamydées, monocotylédones.  
Périgyne (adj.) Inséré autour de l'ovaire sur les bords du réceptacle. Qualifie une fleur dans laquelle le gynécée est disposé au fond d’un hypanthium et donc entouré par les autres verticilles (ex fleur de prunier).  
Persistant (adj.) Se dit d'un végétal ou d'un organe ne disparaissant pas à la fin d'une période de végétation (ex.: arbres à feuilles persistantes comme le chêne vert).  
Personé (adj.) En forme de masque, à 2 lèvres, à gorge fermée par une saillie appelée palais (ex.: la corolle du muflier).  
Pessière (n.f.) Formation forestière naturelle ou semi-naturelle dominée par des épicéas.  
Pétale (n.m.) Division de la corolle, enveloppe interne du périanthe de la fleur, ordinairement composée d'un limbe et d'un onglet.  
Pétaloïde (adj.) Ayant l'aspect et la couleur d'un pétale, d'une corolle.  
Pétiolé (adj.) Muni d'un pétiole.
Contraire : sessile.
 
Pétiole (n.m.) "Queue" de la feuille qui relie le limbe à la tige.  
Pétiolulé (adj.) Muni d'un pétiolule.  
Pétiolule (n.m.) Petit pétiole d'une foliole d'une feuille composée.  
Peupleraie (n.f.) Plantation de peupliers.  
Phanérogame (n.f.) Plante ou qualifie une plante dont les organes de reproduction sont bien visibles (fleurs, cônes des conifères…).  
Phanérophyte (n.f.) Plante ligneuse (arbre, arbuste, arbrisseau ou liane) dont les bourgeons de renouvellement sont situés à plus de 50 cm au-dessus du sol, ou à plus de 3 m si l'on distingue les nanophanérophytes (avec des bourgeons entre 0,5 et 3 m.).
- Phanérophytes arborescents (Picea excelsa).
- Phanérophytes lianescents (Clematis vitalba).
- Phanérophytes succulents (Opuntia sp.).
- Phanérophytes épiphytes (Viscum sp.).
- Phanérophytes rampants (Pinus mugho).
 
Phénologie (n.f.) État de végétation d'une plante (ex.: floraison, fructification).  
Phloème (n.m.) Tissu conducteur de la sève élaborée.
Syn.: liber.
 
Photopériodisme (n.m.) Action de la longueur relative des jours et des nuits sur les plantes. Chez certaines espèces, des valeurs définies déclenchent la mise à fleur.  
Photophile (adj.) Qui recherche la lumière, mais non obligatoirement l'éclairement solaire direct.  
Photosynthèse (n.f.) Ensemble des réactions photochimiques par lesquelles la plante, exposée à la lumière, synthétise des glucides à partir du dioxyde de carbone, et rejette de l'oxygène. Globalement, ces réactions se résument ainsi : CO2 + H2O + énergie lumineuse = glucides + O2.
Photosynthèse de type CAM (pour Crassulacean Acid Metabolism) : ce type de photosynthèse permet aux plantes qui la pratiquent de fixer le CO2 pendant la nuit (au contraire des autres plantes chlorophylliennes), gardant ainsi leurs stomates fermés pendant la journée. Est considéré, à ce titre, comme une adaptation à la chaleur et/ou à la sécheresse.
Photosynthèse en C3 ou C4 : le cycle chimique de la photosynthèse débute par la fixation de CO2 sur une molécule acceptrice. Chez les plantes dites en C3, le premier intermédiaire stable est une molécule à 3 atomes de carbone (molécule en C3). Chez les plantes en C4, le premier produit est un acide dont la molécule a 4 atomes de carbone (molécule en C4).
 
Phototropisme (n.m.) Orientation de la croissance d'un organe en réponse à une inégalité d'éclairement.  
Phyllode (n.m.) Pétiole, démuni de limbe, ayant l'aspect et les fonctions d'une feuille.  
Phyllopode (adj.) Qualifie un groupe informel de Hieracium (épervières) à rosette de feuilles basales (les autres groupes basés sur les feuilles de la base de la tige sont les hypophyllopodes, aphyllopodes et pseudophyllopodes).  
Phyllotaxie (n.f.) Ordonnancement, géométrique et toujours très rigoureux (et du coup utilisé en taxonomie et pour les clés d'identification), des feuilles successives sur la tige qui les porte.  
Phylogénie (n.f.) Histoire évolutive d'une lignée d'êtres vivants.  
Phylum (n.m.) Nom latin et français d'un rang taxonomique entre le Règne et la Classe.
Syn.: embranchement.
 
Phytocénose (n.f.) Ensemble des végétaux vivant au sein dune même station.  
Phytogéographie (n.f.) Étude et analyse de la distribution géographique naturelle des taxons végétaux.  
Phytosociologie (n.f.) Étude des tendances naturelles que manifestent des populations d'espèces différentes à cohabiter dans une communauté végétale ou, au contraire, à s'exclure.  
Pilosité (n.f.) Ensemble des poils couvrant un organe.  
Pinède (n.f.) Formation forestière dominée par les pins.
Syn.: pineraie.
 
Pineraie (n.f.) Formation forestière dominée par les pins.
Syn.: pinède (surtout dans le midi).
 
Pinnule (n.f.) Division secondaire des frondes (feuilles) des fougères.  
Pionnier (adj.) Se dit d'une espèce qui colonise les milieux ouverts, perturbés, instables (ex.: Salix, Populus, Alnus…).  
Piriforme (adj.) En forme de poire.  
Pistil (n.m.) Organe femelle et central de la fleur phanérogame, comprenant ordinairement l'ovaire, le style et le stigmate.  
Pistillode (n.m.) Pistil stérile, plus ou moins rudimentaire.  
Pivotante (adj.) Pour une racine principale, bien plus développée que les radicelles, s'enfonçant verticalement dans le sol.  
Placenta (n.m.) Tissu de l'ovaire sur lequel les ovules sont attachés au moyen du funicule. Il borde les carpelles et est vascularisé.  
Plagiotrope (adj.) Qui croît perpendiculairement à la force de gravité (horizontalement).  
Planitiaire (adj.) Pour l'ensemble de la végétation située en France continentale à une altitude inférieure à celle de l'étage montagnard. En région méditerranéenne, l'étage planitiaire est remplacé par les étages méditerranéen et collinéen (ou supraméditerranéen).  
Plantule (n.f.) 1. Embryon au terme de son développement, contenu dans la graine mûre avant la germination.
2. Petite plante produite par un organe spécialisé et résultant d'une multiplication végétative.
 
Plateau (n.m.) Organe large et plat (c'est une tige très courte) sur lequel s'insèrent les écailles d'un bulbe.  
Ploïdie (n.f.) Nombre de jeux de chromosomes homologues (diploïde, tetraploïde…).  
Plumeux (adj.) Muni de poils rameux ou rangés sur deux rangs, comme les barbes d'une plume.  
Pluriflore (adj.) Qui porte plusieurs fleurs.  
Pluriloculaire (adj.) Qui contient plusieurs loges.  
Poil (n.m.) Production épidermique formée d'une ou quelques cellules.
- Poil étoilé : dont l'extrémité est divisée en plusieurs branches étalées parallèlement à la surface qui porte le poil.
- Poil glanduleux : terminé par une partie sphérique, sécrétrice, lui donnant l'aspect d'une minuscule tête d'épingle.
- Poil en navette : à 2 branches étalées portées par un pédoncule très court donnant l'impression que le poil est plaqué à la surface qui le porte.
 
Poilu (adj.) Garni de poils longs et distincts.  
Pollen (n.m.) Corpuscules différenciés à l'intérieur de l'anthère de l'étamine. Chaque grain de pollen est un gamétophyte mâle entouré d'une enveloppe protectrice (exine).  
Pollinie (n.f.) Amas de pollen aggloméré, transporté en un bloc par les insectes.  
Pollinisateur (n.m. et adj.) Qui transporte le pollen jusqu'à la fleur susceptible d'être fécondée.  
Pollinisation (n.f.) Transport du pollen vers le stigmate :
- d'une même fleur : pollinisation autogame ou directe,
- plus généralement d'une autre fleur : pollinisation allogame.
 
Polycarpique (adj.) 1. Pour une plante pérenne qui refleurit (et donc produit des fruits) plusieurs fois tout au long de son existence.
2. Pour une fleur dont le gynécée est constitué de plusieurs carpelles indépendants les uns des autres.
 
Polycéphale (adj.) Qui porte plusieurs capitules.  
Polygame (adj.) Qualifie une plante portant sur le même pied des fleurs unisexuées, à étamines ou à pistil, et des fleurs hermaphrodites.  
Polymorphe (adj.) De forme très variable. Dont la forme varie d'un individu à l'autre (espèce polymorphe), ou d'un organe à son homologue, à l'intérieur de la même plante ou non (feuilles polymorphes, graines polymorphes).  
Polynôme (n.m.) Nom scientifique formé d'un nombre quelconque de mots (souvent nombreux) et désignant une espèce. Ces noms ont disparu au profit des binomes linnéens.
Avant Linné, la pâquerette (Bellis perennis L.) était nommée Bellis scapo nudo uniflora.
 
Polypétale (adj.) Fleur dont la corolle est constituée de plusieurs pétales libres.
Syn.: dialypétale.
Contraire (pétales soudés) : gamopétale, monopétale.
 
Polyphylle (adj.) Involucre ou involucelle à folioles nombreuses.  
Polyploïde (adj.) Se dit d'un organisme dont le niveau de ploïdie est supérieur à deux.  
Polyploïdie (n.f.) État d'une plante dans laquelle les cellules contiennent plus de deux génomes homologues: elles peuvent contenir 3n chromosomes (et sont alors triploïdes), 4n chromosomes (tétraploïdes) ou plus... La polyploïdie, phénomène fréquent dans les plantes à fleurs (la moitié d'entre elles environ seraient polyploïdes), est très exceptionnelle au contraire chez les animaux.  
Polysépale (adj.) Dont les sépales sont indépendants les uns des autres.
Syn.: dialysépale.
Contraire (sépales soudés) : gamosépale, monosépale.
 
Polysperme (adj.) Se dit d'un fruit à graines nombreuses.  
Ponctué (adj.) Marqué de petits points, opaques ou translucides.  
Pontique (adj.) De la région de la Mer Morte.  
Population (n.f.) Ensemble d'individus de même espèce ou sous-espèce vivant dans un même lieu, une même station.  
Porrigé (adj.) Fixé droit sur la surface d'insertion (par opposition à un organe semblable courbé par son poids).  
Postérieur (adj.) Situé du côté de l'axe.
Syn.: adaxial, dorsal.
Contraire : abaxial, antérieur, ventral.
 
Postpionnier (adj.) Qualifie un taxon photophile intervenant dans les successions végétales après les espèces pionnières.  
Prairiale (adj.) Pour une plante des prairies.  
Prairie (n.f.) Formation végétale herbacée, héliophile, fermée et dense, dominée par les graminées. C'est un peuplement semi-naturel entretenu par le fauchage (prairie de fauche), ou le pacage (prairie pacagée ou pré).  
Pré (n.m.) Formation végétale herbacée, héliophile, fermée et dense, semi-naturelle car entretenue par le pacage des herbivores, dominée par les graminées.  
Pré-bois (n.m.) Formation végétale constituée d'une mosaïque d'éléments forestiers, prairiaux, d'ourlets et de manteaux.  
Préfloraison (n.f.) Disposition des pièces du périanthe dans le bouton floral.  
Préfoliaison (n.f.) Position des feuilles avant leur étalement.  
Prélinnéen (adj.) Antérieur à la publication de l'œuvre de Linné qui établit la nomenclature binominale (1er mai 1753).  
Primaire (adj.) 1. Formation, Organisation, Structure, Tissu... : définit l'organisation de l'appareil cribro-vasculaire, (le seul type d'organisation présent chez les Monocotylédones sauf exceptions) se mettant en place précocement, dans un organe en cours de différenciation.
2. Pour qualifier l'axe principal portant des axes homologues apparus postérieurement.
 
pro parte (loc. lat.) Abrégé p.p. = en partie : après le nom d'un taxon, signifie que seule une partie de l'acception originale est prise en compte.  
Proles (n.m.) Nomenclature : rang taxonomique entre la variété et la sous-espèce.  
Prolifère (adj.) Se dit d'un organe qui en produit un autre semblable à lui-même (ex.: paturin vivipare).  
Propagule (n.f.) Organe permettant la multiplication et la dissémination végétatives des végétaux - terme surtout utilisé chez les Algues et les Bryophytes.  
Protandre (adj.) Se dit d'une fleur hermaphrodite dont les étamines sont fonctionnelles alors que le pistil est encore immature.  
Protandrie (n.f.) Type de maturation d'une fleur hermaphrodite où les étamines sont fonctionnelles alors que le pistil est encore immature.  
Protogyne (adj.) Se dit d'une fleur hermaphrodite dont le pistil est fonctionnel alors que les étamines sont encore immatures.  
Protogynie (n.f.) Type de maturation d'une fleur hermaphrodite où le pistil est fonctionnel alors que les étamines sont encore immatures.  
Proximal (adj.) Désigne l'extrémité d'un organe par laquelle il est fixé à son support.
Syn.: basal.
 
Pruine (n.f.) Enduit cireux qui couvre l'épiderme.  
Pruineux (adj.) Couvert d'un enduit cireux, ténu, formant comme une rosée qui s'essuie du doigt (l'épiderme de la prune est pruineux).  
Psammocline (adj.) Pour une plante poussant sur sol un peu sableux.  
Psammophile (adj.) Qualifie une plante vivant préférentiellement sur des sols sableux (notamment les dunes).  
Pseudobulbe (n.m.) Rameau court et charnu, portant généralement des feuilles, chez les Orchidées. En France, on ne trouve des pseudobulbes que chez Liparis et Hammarbya.  
Pseudophyllopode (adj.) Qualifie un groupe informel de Hieracium (épervières) à rosette de feuilles non basale (les autres groupes basés sur les feuilles de la base de la tige sont les hypophyllopodes, aphyllopodes et phyllopodes).  
Pubérulent (adj.) Faiblement et brièvement pubescent.  
Pubescent (adj.) Garni de poils fins, courts, mous et peu serrés.  
Pulvérulent (adj.) Couvert d'une sorte de poussière. D'aspect poudreux, farineux.  
Pyrophile (adj.) Se dit d'une espèce dont la dissémination et/ou la germination sont favorisées par le feu.  
Pyrophyte (n.f.) Plante dont la biologie est liée au passage annuel du feu de broussailles.  
Pyxide (n.f.) Capsule s'ouvrant circulairement à la maturité par la chute d'un opercule, comme une boite à savon.  

152 définitions trouvées…
Tout|A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z|